l'alimentation des nourrissons, bébés, enfants, adolescent

L'alimentation des enfants

De 1 an à 13 ans

Le goût: La période 1-3 ans est celle des grandes découvertes gustatives. A cet âge, l'enfant est très curieux. Il faut en profiter pour l'initier aux mille saveurs des fruits et légumes, plus il en découvre, moins il risque d'en bouder plus tard ! A partir de 2 ans, il se peut qu'il refuse systématiquement certains aliments sans raisons apparentes. C'est normal, il peut avoir peur de ce qu'il ne connaît pas et il ne sert à rien de le forcer. Associer un aliment qu'il connaît peu à un aliment qu'il apprécie l'habituera peu à peu. Il est bon de jouer sur la variété des textures et des couleurs, le goût se développe d'autant mieux dans la diversité. Cette période s'estompe vers 5 ans.
Sucre et sel : toujours avec modération ! Le petit enfant n'a aucun besoin nutritionnel en saccharose, unique composant du sucre. Il a des quenottes fragiles pour lesquelles le sucre n'est pas tout à fait indiqué. Bien sûr, son plaisir gustatif est important. Le bon équilibre est à trouver pour qu'il sache apprécier les produits sucrés à leur juste quantité. Au quotidien, lui faire apprécier la douce saveur des fruits, sans nécessairement sucrer les compotes et autres préparations à base de fruits. Sur le plan nutritionnel, les apports en sel de l'alimentation couvrent largement les besoins. Le goût s'éduque et les habitudes acquises pendant l'enfance sont importantes. Si l'enfant mange modérément salé, il aura moins tendance à saler ses plats lorsqu'il sera plus grand.
Lait : de croissance ou de vache ? De nombreuses études montrent qu'il existe entre un et trois ans un risque de déficience en fer. Le fer est un oligo-élément important en période de croissance car il intervient dans la formation des globules rouges. Les laits de croissances ont été mis au point pour répondre aux besoins en fer de cet âge. Ces laits mettent également l'accent sur la couverture des besoins en acides gras essentiels et en vitamine E : ils sont adaptés pour assurer la transition entre laits de suite et lait de vache.
La boisson idéale : l'eau L'organisme de l'enfant est constitué majoritairement d'eau (60 % du poids du corps à 1 an). La soif étant un signal tardif du besoin en eau, il est bon de lui proposer régulièrement de boire. S'il n'en a pas besoin il ne se forcera pas. Cette eau sera apportée sans sucre. Pour cela, il est possible de jouer sur la diversité des eaux plates et gazeuses (en choisissant celles qui sont faiblement minéralisées, type Perrier). Les eaux aromatisées non sucrées sont également indiquées.
Recherche personnalisée

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×