DELEGUE A LA TUTELLE

Les délégués à la tutelle ne constituent pas à proprement parler une profession sociale. En effet, il n’existe pas de diplôme de délégué à la tutelle. Leur rôle consiste à mettre en œuvre, mandaté par un juge, soit les mesures de tutelle aux prestations sociales, qui ont pour objet la protection et l’éducation des familles et des individus, soit les mesures de tutelle aux majeurs protégés, visant à la protection des biens et ressources des personnes majeures âgées ou handicapées, déclarées inaptes à le faire.
La plupart d'entre eux sont employés par les unions départementales des associations familiales (3 500 délégués sont salariés des UDAF) et les associations tutélaires. On trouve également quelques délégués au sein des caisses d’allocations familiales.


Une formation sans diplôme

S’il n’existe pas de diplôme spécifique, les délégués à la tutelle aux majeurs protégés peuvent suivre, depuis 1988, une formation dite d’adaptation à la fonction (300 heures) validée par une attestation.
Quant aux délégués à la tutelle aux prestations sociales, ils doivent satisfaire à des conditions d’admission (diplômes et expérience professionnelle) et obtenir un certificat national de compétence (CNC) à l’issue d’une formation effectuée, en cours d’emploi, lors de la première année suivant leur embauche. Cette formation comprend 150 heures d'enseignement organisées sous forme de stages d'adaptation
Recherche personnalisée

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×