DIPLOME D'ETAT D'INGENIERIE SOCIAL

Après un an et demi de préparation, le diplôme d'Etat d'ingénierie sociale (DEIS) remplace, depuis le 1er septembre 2006, l'ancien diplôme supérieur en travail social (DSTS), créé en 1978 et rénové en 1998.
Destiné aux cadres de l'intervention sociale, ce nouveau diplôme, certifié de niveau I, est délivré conjointement par le ministère chargé des affaires sociales et celui de l'Education nationale.
Il "atteste des compétences nécessaires pour exercer des fonctions d’expertise, de conseil, de conception, de développement et d’évaluation appliquées aux domaines des politiques sociales et de l’intervention sociale", selon le décret créant ce nouveau titre, paru en juillet 2006.
"Structuré en domaines de compétence", poursuit ce texte, ce diplôme peut être obtenu "par la voie de la formation ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l'expérience" (VAE).

La formation est organisée dans le cadre d'une convention de coopération entre une université ou un établissement d'enseignement supérieur et un organisme de formation en travail social.
Selon ses modalités de mise en oeuvre, précisées par un arrêté d'août 2006, peuvent se présenter des candidats titulaires :





soit d'un diplôme d'Etat en travail social, au moins de niveau II,

soit d'un diplôme sanctionnant un niveau de formation au moins égal à cinq ans d'études supérieures ou certifié de niveau I,

soit d'un diplôme en travail social de niveau III et plus, et justifiant d'au moins trois ans d'expérience professionnelle dans le domaine de l'intervention sociale,

soit d'un diplôme du secteur paramédical de niveau III et plus, et justifiant d'au moins cinq ans d'expérience en intervention sociale,

soit d'un diplôme sanctionnant un niveau de formation au moins égal à trois ans d'études supérieures ou certifié de niveau II, et justifiant de trois ans d'expérience en intervention sociale,


ainsi que les directeurs des services et éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), et directeurs, chefs de service et conseillers d'insertion et de probation de l'administration pénitentiaire, justifiant de trois ans d'expérience professionnelle dans le domaine de l'intervention sociale.



Dispensée sur une période de six semestres (trois ans) au maximum, la formation comprend un enseignement théorique de 700 heures, réparties en trois domaines de formation (DF) :
- production de connaissances (300 heures),
- conception et conduite d'action (250 heures),
- communication et ressources humaines (150 heures).
Elle est complétée par un module pratique de 175 heures, rattaché au DF 2, sous la forme d'une étude de terrain donnant lieu à un rapport.
Des dispenses et allégements de formation peuvent être accordés en fonction du niveau du candidat.

Le diplôme est validé après trois épreuves, dont deux en cours de formation, et la dernière sous forme de mémoire de recherche "à dimension professionnelle" (relatif au DF 1).



Décret n° 2006-770 du 30 juin 2006 (J.O. du 2 juillet 2006), arrêté du 2 août 2006 (J.O. du 25 août 2006) et circulaire DGAS/2A n° 2006-241 du 1er juin 2006.
Recherche personnalisée

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site