MEDIATEUR FAMILIAL

Inscrite en 2002 dans la loi relative à l'autorité parentale et en 2004 dans la réforme du divorce, la médiation familiale est aujourd'hui reconnue par un diplôme d'Etat de médiateur familial, instauré par un décret du 2 décembre 2003, complété par un arrêté du 12 février 2004 et une circulaire du 30 juillet 2004.
Ce diplôme vise à attester des compétences d'une spécialisation professionnelle "pour intervenir auprès des personnes en situation de rupture ou de séparation afin de favoriser la reconstruction de leur lien familial et aider à la recherche de solutions répondant aux besoins de chacun des membres de la famille".
Le champ d'intervention du médiateur familial recouvre toutes les modalités de l'union (mariage, concubinage, PACS), les situations de liens intergénérationnels ou de ruptures telles que décès, séparations, questions patrimoniales, absence de communication, ainsi que les situations familiales à dimension internationale ou encore impliquant la protection de l'enfance.
Le diplôme de médiateur familial est inscrit au niveau II du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).




Pour accéder à la formation


Les candidats doivent justifier d'un diplôme national au moins de niveau III (2 années après le baccalauréat) :
- soit en formations sociales (assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur de jeunes enfants ou certificat d'aptitude aux fonctions d'éducateur technique spécialisé) ;
- soit en formations visées par le code de santé publique telles que celles d'infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, etc. ;
- soit une licence ou une maîtrise dans les disciplines juridiques, psychologiques ou sociologiques ;
- ou encore un diplôme national de niveau III et trois années minimum d'expérience professionnelle dans le champ de l'accompagnement familial, social, sanitaire, juridique, éducatif ou psychologique.
Les candidats à la formation de médiateur familial font l'objet d'une sélection sur dossier et entretien, organisée par l'établissement de formation.



Contenu de la formation


La durée de la formation préparant au diplôme d'Etat de médiateur familial a été fixée à 560 heures, dont 70 heures de stage pratique sur une période maximale de trois ans. Cet enseignement repose sur le principe de l'alternance, avec des périodes d'acquisition de connaissances théoriques et des phases d'apprentissage technique et de mise en pratique.
La formation théorique, d'une durée de 490 heures, comprend une unité de formation principale, des unités contributives ainsi qu'une aide à l'élaboration du mémoire. L'unité principale porte sur le processus de médiation et l'intégration des techniques de médiation. Les différents champs d'intervention familiale sont traités, notamment la médiation pénale à caractère familial ainsi que son exercice dans le cadre de la protection de l'enfance. La formation comporte également trois unités contributives dans les domaines du droit, de la psychologie et de la sociologie. Partant du principe qu'elle s'adresse à des professionnels ou à des candidats ayant des parcours antérieurs parfois importants dans l'une de ces disciplines, il est prévu des dispenses et des allègements de formation, au cas par cas.
La partie pratique de la formation doit s'effectuer sous forme de stage dans un site qualifiant et sous la conduite d'un référent professionnel.

Ce diplôme est également accessible par la voie de la validation des acquis de l'expérience (VAE) dont les dossiers, composés de deux livrets, sont à retirer auprès des directions régionales des affaires sanitaires et sociales (DRASS).
Recherche personnalisée

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site