MONITEUR EDUCATEUR

Officiellement, les moniteurs-éducateurs sont chargés, en lien avec d'autres professionnels, d'aider à l'accompagnement quotidien des personnes accueillies (enfants, adolescents ou adultes inadaptés, handicapés ou en situation de dépendance). Dans la pratique, ils exercent bien souvent des responsabilités identiques à celles des éducateurs spécialisés. Pour cette raison, la profession a été à deux doigts de disparaître, en 1990, à l'occasion de la réforme du diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé menée par la direction de l'action sociale. Un projet qui s'est finalement heurté au coût financier que cela impliquait pour les employeurs ainsi qu'à la différence du niveau d'entrée en formation existant entre les moniteurs-éducateurs et les éducateurs spécialisés.


22 000 moniteurs-éducateurs en exercice

Le certificat d'aptitude aux fonctions de moniteur-éducateur (CAFME) a été institué en 1970, trois ans seulement après la création du diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé.
Aucun diplôme n'est exigé pour accéder à la formation mais chaque centre de formation organise une épreuve de sélection qui comprend une épreuve écrite pour apprécier le niveau de formation générale et des épreuves orales. Les candidats titulaires du baccalauréat, du BEP sanitaire et social, du certificat d'aide médico-psychologique ou du diplôme d'Etat de technicien de l'intervention sociale et familiale ou du certificat de travailleuse familiale sont dispensés de l'épreuve de niveau de formation générale.
La formation se déroule sur deux ans en voie directe (trois ans en cours d'emploi) et comprend, en alternance, 950 heures de cours théoriques et 7 mois de stages pratiques ; elle aboutit à un diplôme de niveau IV.
Des réductions de formation sont accordées aux titulaires de certains brevets, tels que le CAFAMP, le certificat de travailleuse familiale ou encore le brevet d'étude d'animateur technicien de l'éducation populaire. A l'inverse, le CAFME ouvre droit à une réduction de formation pour l'accès au diplôme d'éducateur spécialisé.
On compte actuellement près de 22 000 moniteurs-éducateurs en exercice, dont environ 22 % ne sont pas diplômés. Largement employés par le secteur associatif, la grande majorité travaille dans des établissements et services tels que les internats, foyers, externats, centres d'aide par le travail, maisons d'accueil spécialisées et instituts médico-éducatifs; Les femmes représentent les deux tiers de l'effectif professionnel.

Recherche personnalisée

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site